Reportages Maroc

Icône : RSS

Offensive anti-chiite

Après avoir publié un communiqué homophobe fustigeant ces «comportements ignobles [...] qui portent atteinte à nos valeurs religieuses et morales», et après avoir expulsé des chrétiens coupables de détenir des Bibles et des vidéos évangéliques, le gouvernement marocain vient d'ouvrir la chasse aux chiites. Fermeture d'une école, perquisitions, saisies de livres et de DVD... Il semble qu'il ait décidé de s'aligner sur les islamistes qui attaquent régulièrement la communauté chiite du pays estimée à près de... 3 000 membres. Le royaume accuse l'Iran et son ambassade à Rabat d'un prosélytisme «visant à altérer les fondamentaux religieux [...] et à menacer l'unicité du culte musulman et le rite malékite sunnite au Maroc».

Les Iraniens sont-ils en train de lancer une «offensive chiite» au Maghreb? C'est ce que croit le mufti du Qatar, l'imam Al-Qaradawi, qui a condamné notamment l'apparition d'écoles chiites en Algérie. Au Maroc, les services secrets suivent à la trace ces Marocains partis à Qom pour mener des études théologiques dont ils comptent bien faire ensuite profiter leurs compatriotes. Le roi, qui est aussi «commandeur des croyants», pense quant à lui que la République islamique d'Iran instrumentalise les chiites pour asseoir son hégémonie sur le monde musulman. Le mois dernier, Rabat a rompu ses relations diplomatiques avec Téhéran, accusé de convoiter l'émirat de Bahreïn, à majorité chiite, mais gouverné par une dynastie sunnite. Il n'en reste pas moins qu'en attaquant ses minorités le roi fait le jeu de ces islamistes qu'il entend maîtriser.







Sara Daniel

Partager cet article

A propos de Sara Daniel

Portrait de Sara Daniel
Sara Daniel, journaliste française, reporter de guerre, spécialiste du Moyen-Orient.
En savoir plus


Articles relatifs